Témoignages de 5 personnes différentes

Une Allemande de la région de

VILLINGEN-SCHWENNINGEN

( Le témoignage est présenté ci-dessous tel qu’ il nous est parvenu . Il ne s’ agit pas d’ une traduction)

vous voulez savoir oû j’était le 9. novembre 1989. 

 

 

9 Novembre 1989

9 Novembre 1989

 J`était chez mois avec mon mari et quand nous avons entendus les nouvelles, nous avons vivaient un sentiment énormement et une grande joie pour les citoyens d’Allmagne-est, oû mon mari avait un ami. Nous avons passés beaucoup de temps devant le télé. Et aujourd’hui nous sommes contents avec cette développement.J’éspère que je n’aie pas trop de fautes

 

Témoignage d’ une enseignante française 

 

J’étais à la maison en train de préparer mes cours pour mes élèves. J’étais très émue et j’ai imaginé l’Allemagne réunifiée.
Ce que j’en pense aujourd’hui? Il faudra encore plusieurs années avant que les Allemands ne fassent plus la différence entre Ossis et Wessis !!!

Enquête faite auprès de diverses

personnes à

VILLINGEN- SCHWENNINGEN

Affiche la chute du mur

A la question sur les activités personnelles le 9 novembre 1989, les réponses n’offrent aucun intérêt, du style : « Je prenais le café chez une copine » ou « Je ne me rappelle pas ».
Dans l’ensemble, à l’époque, les personnes interrogées ont vécu la chute positivement. Une dame de l’Est m’a parlé d’un lac coupé en deux qu’elle était heureuse de pouvoir traverser à nouveau en barque. Les ressortissants de Zittau ne préfèrent pas répondre aux questions. Ai compris qu’il ne fallait pas aborder le sujet ! Je pense qu’ils regrettent d’être passés à l’Ouest. Quant aux allemands de l’Ouest, ils résument la situation en parlant tous des 7 % d’impôts supplémentaires qu’ils doivent payer.
 

Une Française écolière en 1989

L' escalade du mur

Où étiez-vous le 9 novembre 1989 ?

j’ étais à l’ école primaire, mon maître nous a expliqué ce qui s’ est passé

Quelle a été votre réaction et qu’en avez-vous pensé?

A cet âge je n ai pas eu de réactions ou de pensées particulières


Et vingt ans plus tard, votre avis a-t-il changé?

je pense que c’ est une très bonne chose.

Un Français présent

en Allemagne de l’ Ouest

dans les années 70 

coté face de la médaille

coté face de la médaille

 
J’ habitais en Allemagne dans les années 70.

En Mai 1973, j’ ai acheté une médaille souvenir de la première rencontre, depuis la construction du mur, entre Willy Brandt et Leonid Breschniew.

Lors de cette rencontre, les deux hommes signèrent le premier accord concernant les droits de visite entre les habitants des deux zones frontières du mur.
coté pile de la médaille

coté pile de la médaille

 

Lors de la chute du mur en 1989, mon émotion était empreinte du souvenir de l’ émotion d’ un collègue de travail des années 70 à qui j’ avais fait part de mon acquisition, qui me disait les yeux embués: „Un jour nous serons à nouveau réunis! Nous ne le verrons probablement pas ! Mais nos enfants ou petits-enfants le verront!“

Il ne pensait pas que cela arriverait si vite!

Cet article, publié dans Evénements Historiques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.